top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurRé My

Le Taijitu ou l'étonnante simplification !

Dernière mise à jour : 9 juil. 2023

La symbolique du Taijitu, plus communément connu sous le nom de symbole Yin-Yang, est un élément central de la philosophie taoïste. Cet emblème empreint de mysticisme, si simple dans son design, porte en lui des significations profondes.

Pourtant, l'occident et la modernité ont réduit le Taijitu à une représentation du masculin et du féminin, une simplification qui ignore les nombreuses nuances de sa symbolique.

Il est important de comprendre que le Yin et le Yang vont bien au-delà des idées de féminin et masculin. Ils sont plutôt utilisés pour exprimer une multitude de dualités dynamiques, telles que l'ombre et la lumière, le froid et le chaud, le repos et l'activité, l'intuition et la logique, etc.

Ce simple cercle noir et blanc, à moitié divisé par une ligne ondulée, incarne le concept fondamental de l'équilibre cosmique au cœur du taoïsme, une philosophie ésotérique et spirituelle chinoise ancienne.

ORIGINE DU YIN ET YANG

Le concept du Yin et Yang remonte à l'antiquité chinoise, à l'époque des dynasties Zhou et Qin (environ 1046-221 av. J.-C.). Il était alors utilisé pour décrire les deux moitiés opposées du cycle solaire annuel. Yin représentait l'ombre, la froideur, et le retrait du soleil, alors que Yang représentait la lumière, la chaleur, et l'expansion du soleil.

Au fil du temps, ce concept a été élargi pour englober une variété de polarités opposées : la terre et le ciel, l'eau et le feu, le féminin et le masculin, le passif et l'actif, etc.

LE SENS ÉSOTÉRIQUE DU YIN ET YANG

Dans le taoïsme, le Yin et Yang ne sont pas simplement des opposés, mais des aspects interdépendants de la réalité. Le Yin contient toujours un élément du Yang, et vice-versa, comme l'indique la présence d'un point de couleur opposée dans chaque moitié du symbole Yin-Yang. C'est un rappel que la dualité n'est qu'une illusion et que tout est ultimement uni dans le Tao, la réalité ultime selon le taoïsme.

La dualité inhérente à toutes choses, la tension dynamique entre les opposés et l'unité sous-jacente de tous les phénomènes. Le Taijitu est un rappel que tout dans l'univers est interconnecté, interdépendant et en constante évolution.

Par ailleurs, le Yin et le Yang ne sont pas statiques ou immuables ; ils sont en constante évolution et transformation. Lorsque l'un atteint son apogée, il commence inévitablement à se transformer en son opposé, un concept appelé "l'engendrement mutuel". C'est pourquoi la ligne qui sépare le Yin du Yang dans le Taijitu est ondulée plutôt que droite.

Ces deux forces complémentaires qui, selon le taoïsme, constituent la totalité de l'univers sont décrites de la façon suivante : Yin est souvent décrit comme sombre, passif et réceptif, tandis que Yang est décrit comme lumineux, actif et créatif. L'interaction de ces deux forces crée l'énergie dynamique (Qi) qui donne naissance à tout ce qui existe.

DANS LA PRATIQUE

Dans la pratique, le Yin et Yang peuvent être appliqués à divers domaines de la vie, tels que la santé, la spiritualité, les relations, etc. Par exemple, en médecine traditionnelle chinoise, une bonne santé est souvent attribuée à l'équilibre du Yin et du Yang dans le corps. Trop de l'un ou pas assez de l'autre peut conduire à la maladie.

En spiritualité, le concept de Yin et Yang peut aider à harmoniser l'individu avec le Tao. Cela peut être fait en équilibrant les aspects Yin (comme le repos, la réceptivité, et l'intuition) et Yang (comme l'action, la créativité, et la logique) de la vie.

L'ERREUR DE LA SIMPLIFICATION MASCULIN/FÉMININ

Il est courant dans l'Occident de traduire ces concepts comme étant des représentations du féminin et du masculin. Certes, ces analogies peuvent aider à comprendre le principe de dualité inhérent au Yin et Yang, mais elles limitent également notre compréhension de ce symbole.

L'interprétation du Yin et Yang comme étant simplement le féminin et le masculin est un exemple de réductionnisme culturel. Cette vision simplifie excessivement le concept en le limitant à une seule paire de dualités. En réalité, le Yin et le Yang transcendent la dualité et englobent un spectre plus large d'oppositions et de complémentarités qui reflètent la complexité de la vie et de l'univers.

La réduction du Taijitu aux concepts de féminin et masculin peut également perpétuer des stéréotypes de genre réducteurs et rigides. Par exemple, le Yin, souvent associé au féminin, est caractérisé par la réceptivité, la passivité et le froid, tandis que le Yang, souvent associé au masculin, est associé à l'activité, la chaleur et l'assertivité. Ces associations peuvent renforcer l'idée fausse que les femmes doivent être passives et les hommes actifs, ce qui est loin de la réalité humaine complexe et diverse.

Il est important de comprendre que le Yin et le Yang transcendent les distinctions de genre. Ils ne sont pas des attributs inhérents à un genre ou à un autre, mais plutôt des qualités ou des états d'être que tout individu peut incarner, indépendamment de son sexe.

RE-MY 2023



15 vues0 commentaire

Comments


bottom of page